mardi 26 juillet 2016

ENGRENAGES SAISON 5



Créée par : Anne Landois / Alexandra Clert
Date : Année 2005
Nationalité : Française
Genre : Policier / Judiciaire / Thriller
Format : 52 min
Chaine : Canal +



Résumé :




La mécanique implacable de la Justice à travers les enquêtes croisées d'un procureur, une capitaine de police, un juge et une avocate.



Mon avis : 


Je me demande bien pourquoi je n'ai pas écris de chroniques sur les saisons précédente d'engrenage, pourtant la patriote (sic) qui est en moi aurait dû mettre cette série sur le piédestal qu'elle mérite. 
Bon petit bémol cependant pour la saison 4, qui avait été  un calvaire pour ma tête, le sujet principal étant traité assez grossièrement et à mon goût sans gros travail d'investigation autour pour en plus un rendu  mollasson pour pas dire chiant. 
Alors j'entamais la saison 5 avec un brin d'appréhension en espérant que cette saison 4 n'aura été qu'un mauvais moment à passer et que nous puissions tous de nouveau nous prélasser dans notre canapé en s'exclamant "Engrenage n'a vraiment rien à envier aux séries américaines..."


Et rapidement je fus rassurée. J'ai retrouvé la mécanique qui avait su m'enchanter les saisons d'avant.
On repart donc avec la bonne vielle recette, une enquête de meurtre qui recèle bien d'autres surprises et complications avec le traitement de l'affaire sous les différents pôles de la justice, évidemment  tout en faisant le lien entre eux.
La construction est une nouvelle fois parfaite et l'intrigue en tiroir a su me tenir devant mon écran toute la saison.
Elle dispose de surprises non négligeables et par certains épisodes bien poignants nous scotche même devant notre écran.



Par contre le traitement des personnages et de leurs histoires personnelles, m'a beaucoup moins plu, j'ai trouvé tellement dommage d'avoir une série si réaliste et proche du travail quotidien de ces personnes et nous servir quand même une soupe de mélodrame.
Laure est la première impactée, son histoire personnelle a pris énormément de place cette saison et j'ai trouvé ça grotesque et mal construit sans parler du dénouement final qui m'a fait levé les yeux au ciel d'agacement.
Roban est le deuxième personnage le plus touché par ces mélodrames venus un peu de nul part ou pour sa part un comportement différent qui m'a laissé perplexe et qui m'a un peu déçu car il est mon personnage préféré et on change pas mon personnage préféré comme ça ! Non mais oh !
Joséphine remonte quant à elle un peu dans mon estime, il faut dire que la saison d'avant elle était tombé bien bas et je suis contente qu'elle soit de nouveau elle même pleine d'énergie, de piquant et de classe.
Gilou est lui touchant cette saison et c'est peut être le seul personnage qui a une histoire à la fois crédible et intéressante à suivre.


Cette saison 5, est une bonne saison même si ce n'est pas la meilleure de la série elle reste une saison de grande qualité et très bien construite, il est cependant dommage que certaines histoires personnelles des personnages viennent gâcher ce joli tableau sans parler du dénouement final qui ne fait que l'assombrir. J'ai tout de même hâte d'un jour retrouver cette série qui reste indéniablement ma série Française préféré, mais bon avec les productions canal + on ne sait pas si ça sera dans 1, 2 ou 5 ans ...


Si vous voulez d'autres avis sur la cinquième saison d'Engrenages je vous invite à aller voir les chronique de Chilliconculture, de Seriestv, de bullesdeculture et de lheuredelasortie
Et si à votre tour vous avez fait un article sur cette saison n'hésitez pas à le partager en commentaire que je puisse le mettre ici.


Vous pouvez aussi me retrouver sur FacebookTwitterInstagram & Livraddict. N"hésitez pas à m'y suivre.




A bientôt
<3

dimanche 24 juillet 2016

TMI : LA CITE DES CENDRES



Auteure : Cassandra Clare
Date : 7 Mai 2013
Nationalité : Américaine 
Genre : Jeunesse / Fantastique
Edition : Pocket Jeunesse
Collection : Pocket Junior Grand Format


Résumé : 

Le monde obscur est en émoi depuis le meurtre mystérieux d'un loup-garou survenu devant le Hunter's Moon, l'un des repaires de lycanthropes les plus fréquentés de New York. Du côté des Chasseurs d'Ombres, l'Inquisitrice, une femme insensible et austère, est dépêchée par l'Enclave pour s'emparer de l'Institut: Valentin est de retour et une guerre sanglante se prépare.

Pris dans la tourmente des événements récents, écartelés entre coeur et raison, Clary et Jace se lancent à corps perdu dans la lutte sans merci qui oppose les défenseurs du bien aux forces du mal. Une lutte qui les ménera des souterrains de la Cité Silencieuse aux eaux sombres de l'East River...


Mon avis : 


Patiente et surement un peu maso comme je suis, je n'avais pas directement enchaîné le premier et second volet de cette saga. Alors ce fût avec un plaisir décuplé que j'ai retrouvé tout l'univers de Clary et ces camarades de jeux. 


La cité des cendres c'est avéré être un second tome encore plus riche que le précédent et l'univers ne fait que s'étoffer au fil des pages. 
C'est une lecture assez fluide et facile et surtout on se laisse vite emporter dans le cheminement de l'intrigue principale dont le rythme n'est jamais coupé par les petites histoires à côtés, toutes elles aussi passionnantes. 
J'ai vécu une lecture très forte en émotion et c'est surement une des plus grande force de ce livre, il nous passionne et nous touche directement au cœur. 


Une bonne saga veut aussi dire des personnages qu'on a envie d'aimer et de suivre, et c'est le cas ici.
Je me suis retrouvée de nombreuses fois le cœur palpitant ou serré pour tel ou tel protagoniste. 
Clary dans ce tome est un peu moins centrale cependant même si ce n'est pas non plus ma meilleure copine, j'accroche assez bien avec elle grâce à son grand altruisme et sa face adolescente perdue qui la rend très authentique.
Par contre, j'ai été sous le charme de Jace directement ! Comment pouvait il être autrement ? C'est le genre d'individu hyper charismatique qui me fait fondre directement. C'est plus fort que moi !! 
Concernant Simon même si j'ai apprécié le personnage, qui m'a même brisé le cœur à de nombreuses reprises, j'ai été un peu déçue par tournure finale de celui ci et j'espere que sa suite me satisfera un peu plus. 
Alec quant à lui, me laissait plutôt indifférente dans le premier volet et il a su me convaincre durant tout ce tome, en faisant preuve de loyauté, de courage et même d'humour. 


Pour conclure, j'ai été plus que satisfaite de la cité des cendres, pour le moment la saga répond à toutes ces promesses et je commence à comprendre l'engouement autour de celle ci. Même si je fais une pause pour finir la saga des chroniques lunaires, j'ai vraiment hâte de m'y plonger de nouveau ... et d'en connaitre plus car j'ai 1001 questions qui me trottent dans la tête. 


Si vous voulez d'autre avis sur ce livre je vous invite à aller voir les chroniques de Moi et les livres, de Temps pour elle,  des Lectures de Marinette, de Lectures et cie et Fivethmarch 
Et si à votre tour vous avez écrit un avis dessus n'hésitez pas à le partager en commentaire que je puisse le mettre ici. 

Vous pouvez me retrouver aussi sur FacebookTwitterInstagramLivraddict et Sens Critique. N'hésitez pas à m'y suivre. 


A Bientôt 
<3

mercredi 13 juillet 2016

BROOKLYN



Date : 23 Septembre 2015
Réalisateur : Pascal Tessaud 
Genre : Drame
Nationnalité : Française
Format : 1h23
Distributeur : UFO Distribution


Résumé : 


Coralie, jeune rappeuse suisse de 22 ans se produisant sous le nom de Brooklyn, quitte son pays et un père qui ne la comprend plus, pour s’installer à Paris. Logée chez Odette, une retraitée, elle trouve un petit job dans une association musicale de Saint-Denis, en banlieue parisienne. Lors d’une soirée slam, elle est poussée sur scène par l’un des animateurs. D’abord hésitante, elle conquiert son public et tape dans l’œil d’Issa, jeune rappeur, l’étoile montante de la ville…


Mon avis : 


Brooklyn est passé inaperçue mais c'est tout à fait le genre de petit film Français qui n'a certes pas eut de grosses audiences mais qui se révèle être de qualité au visionnage. 
De plus ce film traite de la musique Rap, plus précisément d'un Rap indépendant. Je ne suis pas forcément quelqu'un qui a une grosse culture musicale mais j'ai toujours baigné dans cette musique et même si aujourd'hui j'ai pas mal évolué dans mes goûts musicaux, les deux albums que j'ai le plus écouté ces dernières années sont la ballade des indépendants de Flynt et passage flouté du TSR Crew que je peux que recommander ... ce film avait donc un fort intérêt pour moi. 



Tout en discréditant le Rap Business et ces rouages, il met donc en avant texte engagés et producteur indépendant il est dommage que Pascal Tessaud n'a pas assez creusé cette partie pour rentre le fond crédible cependant le message à le mérite d'être passé. 
Brooklyn est aussi un film féministe comme on aime, l'introduction de la jeune rappeuse dans ce milieu est très bien illustrée et très poignante.  
J'ai apprécié aussi d'être immergée dans une association de quartier et d'en voir le fonctionnement mais aussi les dérives, on y comprends mieux la bataille quotidienne de ces travailleurs sociaux et cela sans pathos aucuns.
Toutefois le scénario est un peu mou et même si les scène de Rap relèvent le niveau l'ensemble manque tout de même d'énergie. 


Je suis toujours heureuse de découvrir de nouveaux acteurs et ce film proposait un casting qui m'était totalement inconnu. 
KT Gorique jouait dans son premier film en tant qu'actrice principale et je l'ai trouvé très talentueuse même si ces compétences musicales dominent celles dans la comédie. J'ai eut plaisir à la suivre pendant 1h23
Jalil Naciri le plus experimenté du casting, nous offre la plus convaincante performance du film en étant très crédible dans son rôle. 
J'ai un peu moins accroché avec Rafal Uchiwa et son personnage d'Issa. En effet à aucun moment je n'ai été transporté par le personnage que soit positivement ou négativement. 


Brooklyn est donc un petit film sympathique qui n'a cependant rien de transcendant.
Mais il dégage une telle humanité que j'ai été ravi de l'avoir vu et que je le conseil à tous ceux qui aiment les petits films Français sans grandes prétentions.


Et si à votre tour vous avez fait un article sur ce film n'hésitez pas à le mettre en commentaire que je puisse le partager ici.

Vous pouvez me retrouver aussi sur FacebookTwitter, Instagram et Livraddict. N'hésitez pas à m'y suivre.

A bientôt
<3